Fais ce que je dis, pas ce que je fais.

Publié le 15 Juillet 2013

Hier soir, habillage en départ pour le feu d'artifice.

Minus rigole, Minus bouge dans tous les sens, Minus ne m'écoute pas.

Je lui enfile une chaussette non sans peine.

Je commence à lui enfiler la deuxième, je n'arrive pas à lui mettre correctement, il a décidé de bouger ses orteils pour que ça ne rentre pas.

Je lui demande d'arrêter parce que son attitude ne me fait plus rire et qu'elle commence même à m'énerver.

Il s'en fiche, il continue de bouger les orteils.

Je prends alors fermement sont petit pied dans ma main, je le porte à ma bouche et en le regardant droit dans les yeux, je le mordille. D'abord. Puis je le mords plus fort.

Je vois alors ses yeux plissés rieurs se transformer en yeux plissés douloureux.

Il pleure, il a mal. Il s'en va, se réfugie dans un coin de sa chambre.

Je ne comprends pas bien, je ne pense pas l'avoir mordu si fort, je voulais juste immobiliser ses orteils pour qu'il comprenne, je ne pensais pas lui faire mal.

Je vais le voir, il me dit de m'en aller, il me repousse, ne veut pas de câlin consoleur, mes excuses ne l'intéresse pas, il dit que "'c'est trop tard", que je suis méchante.

C'est vrai. Je suis méchante, sur ce coup là. Au même titre qu'une fessée, j'ai assouvi mon agacement en le mordillant trop fort. A vrai dire, je pense que je l'ai plus vexé que je lui ai fait mal. Mais le principe est le même.

Je lui dis qu'on ne tape pas sa maman. Mais je lui mets des fessées quand la voix qui gronde ou les menaces ne font pas effet.

Je lui dis que ce n'est pas bien de mordre, que ça fait mal, même si c'est pour rire. Mais moi, je me suis permise de le mordre.

"Faites ce que je dis, pas ce que je fais", qu'ils disaient.

Voilà une expression appliquée un peu trop à la lettre, j'ai l'impression de rentrer petit à petit dans le moule des parents-qui-se-croient-tout-permis.

Fais ce que je dis, pas ce que je fais.

Rédigé par Kikekoidonc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article