Today is amazing #5

Publié le 8 Avril 2013

Hello cher toi !

Comment vas-tu en ce début de semaine pas printanier (ou pas) ?


Je sais, tu vas te dire "Encore un #Today is amazing", et oui je ne fais que ça en ce moment, c'est la page blanche pour te faire part de tel ou tel sujet en particulier alors j'écris tout au compte-goutte, c'est tout de même mieux que rien, non ? Je sais que tu m'aimes et que tu ne voudras pas me contredire (sous peine que je te morde), nous allons donc dire oui.

 

# La petite attention cro meugnone de Minus en ce moment, c'est de cueillir une paquerette dans la cours de récréation. Quand je vais le récupérer le soir chez sa nounou, la deuxième chose qu'il fait après un gros câlin, c'est m'offrir avec amouuur sa petite fleur et ça, ça a le don de faire fondre mon petit coeur de maman... (mode gaga => activé).

 

# Samedi dernier nous sommes allés à la piscine, je peux confirmer que mon petit bonhomme a vraiment des cojones car même pas peur de sauter dans l'eau tout seul, à une hauteur où il n'a pas pieds, où il se prend régulièrement la tasse mais toujours avec le sourire, il ne demande qu'à recommencer, il kiffe ça, je suis si fière de lui... 

 

# Oui parce qu'il faut que tu saches que lorsque j'avais son âge et même bien des années après, moi je balisais à l'idée de lâcher la barre en fer du bord du bassin. Ma mère m'avait inscrite à des cours de piscine pour apprendre à nager, et bien je n'ai fait qu'un cours : sur une heure, je suis restée 10 minutes dans l'eau accrochée comme une bernique à la barre en fer, tremblante sous mon (horrible) bonnet de bain et laissant passer les autres camarades, le reste du cours je suis restée assise au bord du bassin, frigorifiée et terrifiée. Mais j'avais les pieds dans l'eau quand même, c'est pas rien hein ?

 

# Depuis ça va, merci. Je n'ai plus peur de plonger sauter dans l'eau profonde, je lâche la barre en fer (si, si je te jure), je nage en mode grenouille même, et je fais le poirier sous l'eau pour faire rigoler mon fils (et accessoirement tenter de chopper une otite, sait-on jamais). Elle est pas belle la vie ?

 

# Non parce que le poirier en dehors de l'eau, j'ai comme un problème pour redescendre, je reste coincée, vois-tu. D'ailleurs une fois au collège, j'ai du attendre 5 minutes que mes camarades aient fini de se poêler pour enfin daigner venir m'aider à descendre. Bande de nuls. C'est pas de la non-assistance en personne en danger ça ? Parce que quand on est coincée la tête en bas, le sang il va dans le cerveau, donc c'est bien ce que je dis : non-assistante à personne en danger dans un fucking cours de gym. Tchiiiip.

 

# Hier soir, mon frigo étant presque vide, je n'ai pas pris le temps de faire mes courses ce week-end (je vais d'ailleurs les faire aujourd'hui via le drive (je sais à quel point cette partie de ma vie t'intéresses), quel magnifique nouvelle technologie ce drive pour des gens qui n'ont pas de temps à consacrer aux courses...), du coup j'ai du improviser avec les maigres restes que j'avais devant mon nez : un demi chorizo, quelques champignons, un demi-pot de crème fraîche... ajouté à ça des courgettes en rondelles congelées, un oignon, du riz cassé... Abracadabra ! Un bon petit plat du dimanche soir avec viande, féculent et légumes ! Tout ce que j'aime.

assiette-minus.JPG

 

Quand c'est présenté en coeur, en étoile, en cheval et en lune, ça ne peut que plaire à ton bambino !

 

# Aujourd'hui, cela doit être la journée du pet : en moins de deux heures, deux personnes s'en sont données à coeur joie devant mon bureau d'accueil, et une autre personne dans le couloir qui longe mon bureau. La journée du pet, moi je te dis. Jamais vu ça. Heureusement, aucune odeur n'est venue jusqu'à mes naseaux. Bien évidemment, aucun d'entre eux n'a laissé paraître son non-savoir-vivre, tout le monde s'est regardé, tout le monde a rebaissé les yeux, personne n'a osé bouger ni dire quoique ce soit. J'ai failli dire "A vos souhaits", mais j'ai pensé que ce serait peut-être encore plus gênant pour les péteurs en question. Après tout, ça aurait été une défense morale contre une attaque physique.

 

# J'ai décidé de me laisser pousser les cheveux, parce qu'en sus j'en ai marre de ma ridicule mèche dont je ne m'occupe plus et qui ne ressemble à rien, ni quand j'ai les cheveux détachés, ni quand je les ai attachés.

 

# Il y a plusieurs mecs que j'aime bien au boulot, qui me plaisent, je veux dire. Mais la pas-d'bol que je suis arrive toujours à craquer sur des mecs qui ont des alliances, comme par hasard... #je suis une poisseuse en amour#

 

Je te laisse, je vais bosser un peu. J'ai mes courses-drive à faire, une recette à recopier proporement sur Word et des idées couture à chercher pour une chica nouvellement née... pfff, je suis déjà épuisée...

A plus dans l'bus Marcus !

Rédigé par Kikekoidonc

Publié dans #Racontage de vie de moi-même

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article