The Minus' words #1

Publié le 14 Septembre 2012

 

Ce qui est bien quand ton minus commence l'école, c'est que son attitude change considérablement. Il ne fait plus petit bébé, il perd ses airs de pignouserie (certainement parce qu'il se fait remettre à sa place par la maîtresse), tu as l’impression qu’en une semaine il a grandit de 30 cm, tant bien que tu penses que dans 6 mois, il te dépassera de 2 têtes (mais cela doit dépendre du fait que tu ne le vois (enfin !) plus comme un bébé et que tu arrêtes ton déni de grand (oui tu sais le fait vouloir que ton minus ne grandisse pas, reste à la même taille pour toujours afin de pouvoir échapper aux vents qu’il te mettra lorsqu’à l’adolescence (ou avant) tu lui demanderas un bisou, un câlin, un service…) (y’a pas des pilules pour ça ? Ca serait tellement fun).

Il devient plus responsable, se sent grand à son tour, il tient AB-SO-LU-MENT à se laver les dents le matin ET le soir, habitude qui devrait être prise depuis longtemps, j’en suis bien consciente, mais vois-tu le brossage des dents le soir étant acquis, je me serais bien passée encore un peu du brossage des dents le matin car comme tu n’es pas censé le savoir, le matin je suis toujours (TOUJOURS) à la bourre, même si je me lève 30 minutes plus tôt. Je n’ai d’ailleurs pas encore compris le phénomène : se lever à l’heure = à la bourre ; se lever en retard = à la bourre (là encore cela paraît logique) ; mais se lever en avance = à la bourre. Non, vraiment, je ne vois pas. Je n’ai qu’une hypothèse (qui ne peut être que valable, bien entendu…) : la Terre tourne plus vite le matin entre le moment où je me lève et le moment où je dois partir = donc le temps passe plus vite = donc l’heure de la tv, de mon téléphone, de mon horloge, avance plus vite = donc je suis forcément à la bourre étant donné que je me base sur l’heure normale lorsque la Terre tourne à son rythme habituel. Ah ça pour me faire chier le matin, elle y arrive bien, mais penses-tu qu’au boulot elle tournerait plus vite cette salope ?...

 

Bref, tout ça pour dire que (je suis désolée de dévier de sujet à chaque billet, mais c’est plus fort que moi : j’ai dix milles trucs à raconter sur ma vie et j’aime raconter ma vie, ce qui fait de moi une raconteuse de sa vie comme l’indique la description de mon blog) (mais je le vis bien) j’ai créé une nouvelle rubrique, qui se nomme « Les mots du Minus », où j’y classerai les perles du quotidien, de la maison comme de l’école, et je suis presque sûre que ça vaudra le détour parfois, parce qu’en tant que mère novice d’écolier je m’attends à pas mal de choses, mais certainement pas à ce que Minus risque de me sortir, et ça risque d’être bien fendard (ceci dit, peut-être pas pour tout le monde, mais qu’importe).

 

Je commencerai donc soft, avec cette petite phrase sortie naturellement de sa petite bouche pulpeuse :

 « Maman, la maîtresse elle a mal au pied. » … Ah bon ? Pourquoi ? … « Parce qu’elle s’est crêpée ».

C’était fort sympathique à entendre ma foi, crêpée c’est gentil, c’est mignon, ce n’est pas commun entre nous donc je confirme que c’est bien un mot entendu (et par conséquent appris) à l’école.


Suite des mots/phrases cultes du Minus au prochain épisode… (j’ai hâte).

Rédigé par Kikekoidonc

Publié dans #Les perles du Minus

Repost 0
Commenter cet article