Père Noël (ou pas) ?

Publié le 17 Janvier 2013

J'ai été confronté à un petit problème (qui m'a paru énorme sur le coup et qui continue de m'embêter) la semaine dernière, lorsque je suis allée chercher Minus au centre de loisirs.

 

Comme d'habitude, je lui demande comment s'est passée sa journée. Comme d'habitude, il me répond "bien". Mais habituellement, il n'enchaîne pas sur ce qu'il a fait, et je sais que rien ne sert de lui bassiner les oreilles pour savoir quelles activités a-t-il le plus aimé ou ce qu'il a mangé à la cantine.

 

Ce jour là pourtant, quelque chose l'avait tellement marqué qu'il m'en a parlé aussitôt installé dans la voiture.

 

"Maman, et bah tu sais, Trucmuche il est nul. Il m'a dit que le Père Noël n'existait pas !".

 

 

Cette petite phrase qui bouscule tout, elle m'a mise hors de moi. Vois-tu, Trucmuche a 8 ans. Alors je me demande : c'est quoi son problème bordel ??? Un gamin de 5-6 ans encore, frustré par le fait qu'il ait appris la vérité lors du Noël passé, qui se doutait ou peut-être pas de la réalité et qui finalement aurait été blessé par cet effondrement de magie, d'où cette volonté perverse de dévoiler la vérité aux plus petits que soi... c'est con, mais j'aurais compris.

 

Mais là, 8 ans sérieux, c'est du foutage de gueule ! Il se plaît à dire à Minus déjà (et peut être à d'autres enfants) que son héros préféré, la voiture rouge qui fait "catchaaa !" c'est pour les bébés. Bon, c'est un petit pic pas franchement agréable mais cela passe encore. Mais balancer à un enfant de 3 ans que le Père Noël n'existe pas alors qu'il y croit dur comme fer ? WTF ?!!

 

J'ai trouvé une réponse qui est passée comme une lettre à La Poste en lui disant que si bien sûr il existait, sinon comment aurait-il eu tous ces cadeaux, moi je ne suis pas assez riche pour lui offrir tout ça... Déjà je me suis grillée toute seule parce que Trucmuche ne lui a pas été glissé à l'oreille que c'était les parents, donc bon...

 

Mais du coup, je me demande...

Est-il nécessaire de faire croire aux enfants que ces jolis cadeaux sont déposés par le gentil et gros bonhomme au costume rouge et à la barbe blanche ? Est-ce que l'on fait cela pour les inciter à faire carburer à 200 % leur imagination, à leur vendre du rêve, à les donner de l'espoir et de la sécurité, néanmoins à leur mentir et leur faire du chantage quand ils ne nous écoutent pas ?

 

Je ne m'attendais pas à ce que cela lui soit révélé si tôt, avant le CP éventuellement oui, c'est plus ou moins la période, mais pas à 3 ans, pas à l'âge où il comprends parfaitement le principe, à l'âge où il attend ce jour si précieux, où écouter et apprendre les chansons de Noël l'intéresse, où il ne déchire plus le papier pour jouer avec mais bien pour découvrir ce qu'il y a de caché dessous et passer au cadeau suivant avec une légère euphorie...

Il est grand, mais à la fois si petit.

 

Petite, je me souviens avoir adoré croire à cette magie qui ne m'a toujours pas quittée lorsque le moment arrive, quand les rues sont illuminées, que les rayons à l'entrée des magasins sont remplis de chocolats et de ornés de décorations festives, que la fraîcheur hivernal commence à faire son apparition, qu'on réfléchit à ce qui nous ferait plaisir de recevoir et d'offrir, qu'on regarde pour la 100ème fois Cendrillon, Astérix, Le Père Noël est une ordure, qu'on met en place le menu de Noël, qu'on prépare le sapin et qu'on habille notre logement de jolies couleurs chaudes, et puis ce moment où l'on se retrouve en famille...

Tout cela c'est de l'or, ça n'a pas de prix.

 

Alors oui, je lui mens. Les 3 prochaines années je galèrerai pour sauver la magie, en essayant d'anticiper mes propres gaffes et de le préserver de celles des autres. Un jour, bien assez vite, il découvrira que tout n'était qu'une mise en scène mais il comprendra également que ce n'était que pour son bien, pour le côté beau et magique de l'on peut avoir une des rares fois dans notre vie. Ce que fabriquait notre esprit et les souvenirs réels que l'on en garde, à mon sens c'est important.

Et puis comme je le disais, j'arrive à rester dans cet esprit de Noël car même si je sais que le gros bonhomme rouge et blanc n'existe pas (ma CB me le rappelle constamment pendant cette période), j'ai envie de revivre cette belle magie qui me met de bonne humeur et me fais rêver, un peu...

 

Je suis tombée sur ce billet rédigé par une maman de deux garçons de 6 ans 1/2 et il m'a rassuré, quelque part et donné une indication sur une marche à suivre qui me conviendrait.

 

Sinon, tu peux aussi annoncer la nouvelle à ton gamin en lui envoyant cette petite carte de voeux :

pereno.jpg

 

 

Ou encore en portant ce t-shirt au dîner du réveillon (juste histoire d'éveiller "quelques" soupçons hein)

 

 

Ou... comme ceci (mais attend toi à ce qu'il soit perturbé pour tous les autres Noël de sa vie)


 

 

Et toi, comment as-tu appris que le Père-Noël n'existait pas ?

 

Pour ma part, j'avais 5 ans -il me semble- et j'avais trouvé ça louche que tout le monde se fasse la bise en se remerciant... !!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Kikekoidonc

Publié dans #Racontage de vie de moi-même

Repost 0
Commenter cet article

Lalotte 17/01/2013 16:27

Ohhhhh 3 ans c'est trop tôt!!!! Ouais, j'aime bien l'idée du Père nono moi!!!:)
Moi, c'est une copine qui me l'a dit au CP (Elle, elle était en CM2, la méchante) J'ai pleurée toute les larmes de mon corps et remercié mes parents lorsque j'ai ouvert mes cadeaux! Mais, sans
gaffe car j'avais un frère et une soeur de deux et quatre ans!
Arf, quel mauvais souvenir!
Des bisous!

Kikekoidonc 17/01/2013 16:33



'tain on est vraiment trop bêtes et méchants quand on est gosse hein ! Pfff... Ma pauvre t'étais triste :( C'est très intelligent de ta part d'avoir gardé le secret ! :) Moi j'avais pas pleuré,
j'avais rigolé genre "ah vous vouliez me rouler mais c'est MOI qui vous ai roulé gniarkgniarkgniark !!!"