La poudre, c'est mon dada

Publié le 12 Novembre 2012

Je t'en parlais déjà il y a quelques temps, je m'étais faite ouvertement traitée de grosse (bon en fait cette personne pensait que j'étais enceinte, mais puisque ce n'est pas le cas cela revient au même pour moi : elle m'a traité de grosse).

 

J'avais franchement déprimé le temps d'une soirée, à me dire que merde quoi, vu comment j'ai du surpoids d'un peu partout (si tu as besoin d'un peu de volume dans tes seins et ton cul, je t'en donnerai volontiers), on peut me dire que je suis grosse, mais que je suis enceinte franchement, c'est une blague ?

 

Si je n'avais que le ventre qui était gros, je laisserai le bénéfice du doute mais là non ! J'ai de gros bras, de grosses cuisses, de gros nibards et tout le reste est pareil, je suis pro-por-tion-nelle alors c'est quoi leur problème ?

 

Puis franchement, c'est quoi ces manières de demander à quelqu'une si elle est enceinte ? C'est pas comme si je me frottais le bide pour caresser mon bébé ! C'est pas comme si je passais pas mon temps à rentrer mon ventre (et dépenser une telle énergie alors qu'en faisant ça, tu ne rentres que 2 centimètres...) !

 

Tout ça pour dire qu'en moins d'un mois, entendre deux personnes du boulot te demander "c'est pour quand?", ça la fout bien mal.

Ca m'a niqué mon week-end tiens.

 

Oui, je commence (ou je continue, plutôt) à me remettre en question, je me dis (depuis 3 ans déjà, mais c'est un détail...) qu'il faut quand même que je fasse quelque chose parce que là ça ne peut plus durer. Avant d'aller manger (une raclette...) chez ma copine vendredi, je suis même repassée chez moi faire un test de grossesse, tant elles m'ont mis le doute ces grosses connes (mais non, je confirme je ne suis PAS enceinte).

 

Depuis 3 ans (fin de ma grossesse donc) je tente régulièrement de me mettre au régime, l'hyper-protéiné, les poudres, le ne-mange-que-des-légumes-et-du-poisson, mais je n'arrive jamais à tenir, j'aime trop la bouffe (et mal bouffer aussi), je tiens 2 ou 3 jours et puis je suis si vite frustrée que je me jette sur un morceau de pain (ou de biscotte, ou de truc-bio, n'importe quoi qui puisse se beurrer) que je beurre d'une tonne de matière grasse quelqu'elle soit, comme pour soulager mon esprit.

 

Et puis je me dis que si je n'ai pas tenu, puisque j'ai craqué, cela ne vaut pas la peine de continuer, autant reprendre ma mal-bouffe, ça me fera moins mal au coeur (façon de parler !) et je ne pourrai pas grossir plus, au point où j'en suis.

 

Se faire traiter de grosse femme enceinte donc, est très insultant pour ta petite fierté (fierté que tu gardes quand même en répondant que non, tu n'es pas enceinte et lorsque ladite personne se trouve totalement conne, tu ajoutes  avec un sourire (à peine gêné) que ce n'est pas grave, qu'il n'y a pas de mal... mais si putain il y a du mal !!! Qu'est ce qu'il me prend de répondre ça alors que tu viens de me traiter de grosse vache !) et t'aide donc un peu plus à prendre conscience qu'il est temps de faire quelque chose, parce qu'à ce point c'est qu'il y a vraiment (VRAIMENT) un malaise. Et puis je pense aussi à ma grand-mère et sa façon bien à elle de me faire comprendre que je suis à la limite de l'obésité (le jour où j'apporte de délicieuses pâtisseries de son boulanger préféré, pensant lui faire plaisir : "Tu n'aurais pas dû, ce n'est pas bon pour ce qu'on a" en louchant sur MON ventre... "Tu sais, si on (on=moi) est trop gros, on (=toujours moi) peut avoir des problèmes de santé au coeur et tout ça tout ça"). Pour les problèmes de santé, je suis d'accord, je fais ma maligne pour le moment mais je sais bien que cela pourrait me tomber dessus à n'importe quel moment. Et puis je me sens ultra gonflée aussi (et pour cause !), mal à l'aise dans ma façon de marcher (si toi aussi tu focalises sur tes cuisses qui frottent, tape dans tes mains !), bien dans aucun vêtement, ect.

 

J'ai donc commencé ce matin (waouh, j'ai déjà tenu une demi-journée !) (et j'ai déjà des envies de Mcdo...) un régime un peu à ma façon. Il me restait une boite de poudre hyper-protéiné saveur cacao à peine entamée, je pense que vais suivre ce qu'il y a d'inscrit à savoir, 3 jours de poudre protéinée, yaourt 0 %, barre protéinée pour les en-cas, légumes ; 2 jours de barre protéinée, yaourt 0 %, légumes ; et les 2 derniers jours uniquement yaourt 0% et légumes. La semaine qui suit, on remet la viande et tout le reste tout doucement et on mange é-qui-li-bré (jamais compris ce mot) (moi il me faut un tableau avec des menus précis pour que je comprenne).

 

 

Me voilà donc en plein début de frustration, mais j'espère bien tenir, cette fois... 

Rédigé par Kikekoidonc

Publié dans #Racontage de vie de moi-même

Repost 0
Commenter cet article

mère pas parfaite 12/11/2012 14:02

c'est un placebo pour notre cerveau "je rentre le ventre donc je suis mince" ... mais bien sûûûûûr! lol

mère pas parfaite 12/11/2012 13:47

mouahahahaha "si toi aussi tu focalises sur tes cuisses qui frottent tape dans tes mains", nan mais "clap clap clap" quoi!
je focalise pas que sur ça hein, mais p*tain comment j'aime ton article, le coup de gueule, pis les phrases "gné t'es enceinte?" "c'pr quand?" nan mais ça! ça m'achève aussi quand on me les sort
(envie de meurtre soudainement sur la personne)
Toi aussi t'as la technique du respireplusrentreleventre? ;)
Aller j'arrête là mon com, il commence à devenir long
Et motivation pour le régime! je te soutiens! :)

Kikekoidonc 12/11/2012 14:00



Vas-y Vivi clap-clap ! lol Oui cette technique je la pratique mais elle ne fonctionne pas du tout ! Je me surprends à le faire automatiquement parfois, c'est dingue ! (alors que ça ne sert à rien
!)



teparlerdemavie 12/11/2012 12:46

Une fois, on m'a demandé si j'étais enceinte et j'ai répondu "non... mais je viens d'accoucher"! Sans préciser bien sûr que ma fille avait déjà 8 mois.
Bon courage à toi!
Bises

Kikekoidonc 12/11/2012 13:58



Ah elle est pas mal celle là "je viens d'accoucher !" Faut que je la retienne pour les (connards) (connasses en général) gens qui me ressortiront ça !