I am a nail polish addict

Publié le 1 Juillet 2012

Tout à commencé lors d'une matinée promenade-au-marché avec mon Minus. A la base, j'y allais pour jeter un oeil sur les stands de chaussures d'été pour les p'tits mecs. Bien évidemment, il y avait ce qu'il fallait pour les p'tites miss, mais pour les p'tits mecs, ça... introuvable. A croire que les p'tits mecs ne profitent pas d'aérer leurs pieds l'été tout comme n'importe quel minus (ou grand), à croire que eux, leurs pieds restent dans des chaussures fermées à empester (encore plus que d'habitude, avec la chaleur, tu m'étonnes) pendant tout l'été. Bref, ceci est un autre débat.

 

Je n'ai donc pas trouvé de chaussures ouvertes pour le Minus, mais alors je suis tombée sur un stand de vernis aux couleurs des plus époustouflantes... Si si, je t'assure, époustouflantes. Puisque j'avais des sous à dépenser (tu comprends bien que ne trouvant pas ce que je cherchais, il fallait bien que je me rabatte sur autre chose (du verni par exemple), sinon mon moral n'aurait pas tenu la journée, tu penses bien). J'en ai pris des tonnes et des tonnes (3 en fait, j'aime bien exagérer, ça met plus de peps dans mes propos, même si tout le monde s'en fout) de toutes les couleurs (bleu, jaune-nacré-qui-passe-partout, et rose, j'adore le rauzzze...).

 

Ces temps-ci. J'adore ça. Toutes les couleurs y passent (pas que mes 3 derniers achetés hein, tous ceux que j'ai aussi dans ma boite à vernis)

 

J'ai décidé de devenir féminine des ongles. Un peu des pieds (parce que je ne porte pas tout le temps des chaussures ouvertes alors si c'est pour qu'il s'écaille au bout d'une journée, c'est pas la peine, faut pas déconner non plus hein), beaucoup des mains.

C'est vrai c'est important d'avoir de belles mains, même sans verni, au moins d'avoir des mains et ongles propres (surtout s'ils sont longs). Je déteste les mains qui portent du verni qui s'écaille (je dis ça mais j'en fait parti parfois. Donc, je me déteste aussi quand je fais ça. T'as vu je suis pas (complètement) de mauvaise foi hein ?)

 

Je me suis défoulée chaud patate (ça c'est une expression de ma Tâtâ Christine, à traduire par "à fond les boulons" ou par "grave", bien qu'un peu plus ouaich-ouaich-sa-mère ce dernier, mais chacun i' fait ben comme i' veut).

J'ai fait péter le rouge, le jaune, l'orange, le rose, le bleu, je suis méga éclatée quoi ! (oui, il m'en faut peu, c'est plutôt pas mal non ?).

 

Et comme je me suis admirée pendant mon weekend et que je leur ai donné des petits surnoms (parce que sans ça mon weekend aurait été moins fun je pense),  je tiens (si si, j'y tiens) à te faire partager mon bonheur ongulaire...

 

rouge

 

  Le "Rouge-Amour"... parce que ce soir là, j'étais de sortie amoureuse avec mon chéri (et que je devais être surdosée d'hormones pour lui donner un tel nom... bref.)

 

 

 vernibleu.JPG

 

Le "Bleu-Neytiri" (si tu as vu Avatar, tu peux comprendre) ou "Bleu de Plavalaguna" (la Diva alien dans Le Cinquième Élément). De deux choses l'une, soit on croit que c'est leur verni, soit on croit que j'ai plongé mes doigts dans l'une d'elles... à toi d'imaginer ce qui te plait le mieux.

 

 

 

Et le best pour la fin, parce que franchement sa manucure déchire-grave (ça y est je l'ai dit !) :

 

colors.JPG

 

Si cette photo m'appartenait, je la nommerais "Colors"... que j'aime ce flashy, mais que j'aiiime !

Mais comme elle ne m'appartient pas (elle appartient à Demake Up, les saligauds), je te ferai juste part de leur bon plan du moment, à savoir un jeu ICI pour créer ton duo look et vernis... J'y vais de ce pas, je ne voudrais pas perdre une telle occasion de me faire refaire la façade (et les manos) gratos.

Rédigé par Kikekoidonc

Publié dans #Racontage de vie de moi-même

Repost 0
Commenter cet article